Hommage à Fernand

L’histoire est souvent écrite par les vainqueurs…aussi lorsqu’on feuillète les livres récemment écrits sur l’histoire du Roussillon on ne trouve trace des hommes qui ont refusé la politique d’uniformisation  concernant les cépages . Aussi je souhaitais à travers ces cuvées, rendre hommage aux premiers « résistants », à ces vignerons qui dès les années 70 ont pris le risque de ne plus être en appellation, refusant le concept de cépages améliorateurs afin de conserver leur vieux vignoble, souvent complanté. Le temps leur a donné raison : il y a rarement de «  mauvais » cépages* mais simplement une inadéquation entre le cépage, le terroir et le vigneron !

*Ici Macabeu pour le blanc et Carignan pour le rouge, élevage en cuve dans les deux cas. Parcelles situées sur le terroir d’Espira de l’Agly.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s