Les Vins Parcé Frères

Distribution auprès des professionnels, des vins du Domaine de la Préceptorie, du Domaine Augustin et de nos amis vinifiant sur d’autres terroirs.

À propos du négoce (*)
Négoce…pourquoi cette activité ? Nous travaillons depuis de nombreuses années à la sauvegarde, à la renaissance des appellations, aussi bien au niveau de nos entreprises que collectivement, en Roussillon comme en France. La situation désastreuse des A O C françaises et le comportement des vignerons nous ont amenés, avec des vignerons qui partageaient nos préoccupations à organiser un réseau, « vignerons dans nos appellations », puis à fonder une association, « Sève ». Dans cette démarche d’approfondissement de notre métier, nous avons pris conscience de deux éléments qui nous semblent déterminants et éclairent la situation actuelle :
Premièrement le métier de vigneron est composé de plusieurs métiers qui demandent des qualités, des aptitudes et des caractères différents : le travail de la vigne, la vinification, l’élevage des vins, souvent réalisés dans le passé par les négociants, la mise en bouteille qui dans de très nombreux cas n’est pas réalisée par les vignerons eux-mêmes mais confiée à des entreprises spécialisées, la commercialisation et pour finir la gestion. Six métiers totalement différents dans lesquels il est nécessaire et indispensable aujourd’hui d’exceller, sous peine de se mettre en difficulté et de disparaître rapidement. La mise en marché, la commercialisation est généralement l’activité dans laquelle les vignerons français sont les moins « brillants ».
Cette activité étant de plus, souvent mal considérée, elle est négligée. Une fois le vin fait et élevé, « reste à faire » ce qui pour certains semble superflu: c’est étymologiquement le sens du mot négoce. Cette négation du loisir, ce reste à faire quand tout semble fait, tel est notre vocation de négociant : celui qui s’occupe à faire. Deuxièmement, une appellation c’est, sur un terroir ayant une identité géographique géologique et climatique, la réalisation d’une communauté humaine qui s’inscrit dans une histoire et une culture données. C’est à travers les contraintes acceptées de ce cadre que peut s’exprimer le vigneron, la vrai liberté n’étant plus de « faire ce que l’on veut » mais un au-delà des règles imposées. La notion d’appellation relève donc d’une philosophie particulière et il nous semble malheureusement que l’actuelle conception de l’homme occidental, empêtré dans son individualisme, son libéralisme et son égo-centrisme, est un peu étrangère à cette approche très « classique » de la vie. Contrairement à l’art moderne où la personnalité de l’exécutant est primordiale, les peintres « classiques » imaginaient facilement ne pas signer leurs oeuvres. Quant aux compagnons qui construisirent les cathédrales, la réalisation d’une oeuvre collective anonyme était pour eux d’une évidence lumineuse. Alors… alors le fait que le vin ne soit pas signé relève d’une conception plus orientale de la vie. Il ne s’agit donc pas de vendre une signature, une marque, chose dont nos contemporains sont friands, mais le fruit d’une communauté humaine, le résultat d’une oeuvre collective où chacun a porté et supporté le meilleur et le pire de lui-même et des autres, sans vouloir se mettre en avant, avec tout ce que cette attitude peut comporter d’éphémère et d’éternel à la fois. Nous tâcherons d’emprunter cette voie, ce chemin qui demande un investissement humain plus exigeant et qui nous mène peut-être plus vers l’orient que l’occident, à la découverte d’un commerce « éthiquable » !
Marc Parcé
(*) étymologie : dès le XIIe siècle est employé dans le sens de : Affaires, choses à faire. Origine : du latin négotium, otium, loisir et nég. préf. négatif.

2 réflexions sur “Les Vins Parcé Frères

  1. Bravo pour ce texte,

    Vous faites partie de ces artisans agricoles amoureux « du bel ouvrage » qui ont compris que le seul chemin était la qualité et l’exigence du travail bien fait.
    Continuez. vous avez choisi la bonne route. Je suis preneur des coordonnées des vignerons de votre réseau Sève.

    Bien cordialement

    Patrick Burel

    J'aime

  2. Bonjour j’ai acheté chez mon caviste  » Nicolas  » à Colomiers ( 31770 ) une bouteille de Parcé Frères et j’aime beaucoup.Je dirai même que j’adore !!!! Bravo pour votre vin.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s